la musique pour les tout-petits

Tigouli c'est quoi ?

C'est qui ?

Ses collaborateurs:

Le projet tigouli s’inscrit dans le prolongement d’une démarche musicale menée auprès des enfants depuis une vingtaine d’années.

Il s’appuie sur la communication non-verbale, la prise en compte du sonore et de la musique dans sa globalité, sans frontière entre les deux, et se présente comme un éveil sensoriel.

Il se fonde également sur les perceptions, les réactions et l’histoire personnelles des enfants par rapport aux sons.

Il est proposé aux enfants de découvrir, d’explorer et d’expérimenter les différentes composantes de la musique. Ceci, dans le but de développer ou de faire émerger leur potentiel créatif.

C’est avant tout, une proposition musicale faite à l’enfant et à celui qui l’accompagne, une invitation à se laisser porter par la musique et l’univers qu’elle suggère, en prenant le temps de s’attarder sur les sons, les formes, les couleurs sonores, et de les goûter.

La proposition est ouverte. L’enfant doit pouvoir s’approprier les éléments sonores pour mieux y pénétrer, y sentir et y développer son imaginaire créatif.


 

Emmanuelle Lizère

Diplomée de musique et de musicologie à l’Université de Tours où elle obtient plusieurs prix, Emmanuelle Lizère passe un DU d’Art en thérapie et en Psychopédagogie à l’Université de Paris V.

Son intérêt pour l’enfance et la petite enfance l’amène à développer dans des structures petites enfance, garderies, CPE, et des écoles l’environnement sonore et musical d’enfants à partir de 3 mois, par une approche multi-sensorielle de la musique, à partir notamment d’oeuvres de musique contemporaine et de musique du monde.

 

Depuis 2001 sa passion pour la musique contemporaine l’a conduite à créer dans le cadre duLiving à Musicora des ateliers d’initiation à la musique contemporaine pour les enfants. Elle développe cette démarche à l’IRCAM, lors du festival Agora, au festival Manca à Nice ou encore à l’Abbaye de Royaumont (Oise), et pour le Vivier à Montréal.

En 2002, elle crée la collection de disques Tigouli qui s’adresse aux enfants à partir de 12 mois, distribuée par Nocturne. Cette collection est récompensée par les ffff de Télérama. Elle développe la démarche de Tigouli à travers des spectacles mêlant la musique acoustique et un dispositif électronique interactif, destinés aux enfants de 1 à 4 ans.

 

Créés à la Philharmonie du Luxembourg, ces spectacles ont été donnés entre autres au Festival international jeune public À pas contés de Dijon, à l’Arsenal de Metz, au Festival Manca de Nice, et à la Cité de la Musique à Paris,à l'abbaye de Royaumont, au festival Montréal Nouvelles musiques à Montréal, au festival Petits Bonheurs Montréal. 

Elle publie plusieurs articles consacrés à la création jeune public notamment dans la revue canadienne Circuit.

Depuis 2011 elle conçoit et réalise les Parcours “Méli-mélodie” au Musée d’art moderne, Centre Pompidou à Paris, les parcours “les petits bruits de la toile”, “le chant de verre” et "Borduas et compagnie" au Musée des beaux arts de Montréal, "Schönberg, peindre l'âme" au musée d'Art Judaïque de Paris : une initiation aux peintures et aux sculptures pour les enfants tout en musique.

Directrice de collection aux Editions Billaudot, elle signe en collaboration avec Didier Delepeleer un ouvrage intitulé Sacrée gamine.

 

Fabrice Villard

 Né en 1967 dans le Limousin, Fabrice Villard vit en région parisienne depuis l’âge de 20 ans, et exerce des activités musicales et littéraires.

Fabrice Villard est professeur de clarinette et d’improvisation au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Blanc-Mesnil. Il a joué en tant que clarinettiste avec de nombreux ensembles, aux répertoires s’étendant de la musique classique à la musique contemporaine. Il est actuellement soliste de l’Ensemble Dedalus dirigé par le guitariste Didier Aschour. Un disque consacré à la musique de Tom Johnson est paru en 2009, sous la direction artistique du compositeur. Il est également soliste de l’Ensemble Erik Satie, rattaché au CRD de Blanc-Mesnil. Il travaille avec le guitariste improvisateur Philippe Pannier, en liaison avec la danse contemporaine et les écritures poétiques contemporaines. Leur spectacle en duo « Pas de chute », créé à la Péniche Opéra en 2009 est régulièrement rejoué en salles et dans le cadre du dispositif « lectures au salon», initié par Fabrice Villard en 2009 .

Le spectacle Tigouli (conception et réalisation d’Emmanuelle Lizère, musique de Philippe Leroux), auquel il participe a été créé au Luxembourg, joué à Saint-Quentin-en-Yvelines, Dijon, Nice, et à la Cité de la Musique à Paris en 2010.

Fabrice Villard déploie également une activité de compositeur, principalement dans le domaine pédagogique. Ses pièces pour clarinette et saxophone solo ont paru chez “Mistérioso éditions” en 2004, et ses pièces pour guitare solo aux éditions “Billaudot” en 2008.

Improvisateur et formateur à l’improvisation musicale Fabrice Villard s’est formé à l’improvisation musicale avec Jean-Pierre Leguay (organiste titulairede Notre-Dame), avec Pierre-Louis Garcia (initiation au jazz) et avec Sylvain Kassap, au côté duquel ila joué de nombreuses années. Il a été accompagnateur-improvisateur de plusieurs compagnies de danse contemporaine pendant une dizaine d’années, et a participé à ce titre à de nombreuses créations. Il est à l’origine du trio « Coelacanthe » de musique improvisée, qui a été récompensé au Concours Cinessone 2001.

Il a été soliste pendant six ans de l’Orchestre de Passage, ensemble réunissant des musiciens de jazz et des musiciens de l’improvisation libre. Il a créé et animé pendant quatre ans les ateliers d’improvisation du stage instrumental de Sées. Il a animé en 2008-2009, en collaboration avec Sylvain Kassap, un atelier d’improvisation pour les classes à horaires aménagés du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Montreuil. 

Il a été « personnalité invitée » à deux reprises dans le cadre des formations dispensées par l’Ariam Ile-de-France sur l’improvisation. Il est régulièrement sollicité comme intervenant pour les élèves de troisième cycle et formateur pour les professeurs des conservatoires de musique autour des notions d’ « improvisation libre » : Conservatoire de Blanc-Mesnil à plusieurs reprises, Conservatoire de Brest en 2009, Conservatoire du Mans, d’Auray et de Vannes en 2010. Il dirige un atelier d’improvisation musicale au CRD de Blanc-Mesnil.

Lenche Andonova

Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Sofia, Bulgarie, elle a obtenu un Master en Art et scénographie d’expositions en 2007 à l’Université de Metz en France.

En 2004, elle a présenté sa première exposition personnelle au Musée de La Ville de Negotino, Macédoine. Elle a participé à plusieurs  expositions internationales: Paratissima à Turin, Italie, 2014, Pièce(S)Unique(S) à Moscou, Russie, 2010; Water Tower Art Fest 2010, Sofia, Bulgarie,

[E] ... Scape / Skopje pour la Nuit Blanche 2009 à Skopje, Macédoine, et bien d’autres en France, en Bulgarie, Russie et Chypre.Co-curatrice d’expositions, elle a organisé diverses expositions thématiques; comme une pour la 5ème Nuit Blanche à Skopje, en Macédoine, ou pour la 2ème Biennale Internationale de Jeune Artistes “Qui Vive” à Moscou, en Russie. 

En 2009, elle enseigne à l’école d’art d’été à Ergates, en Chypre.

En collaboration avec la musicienne Emmanuelle Lizère, en 2012 elle a créé la scénographie du “Clarificelle”, un spectacle musical interactif pour le jeune public et en 2015 les décors et la scénographie des “Fonoformies” une production de la SMCQ.

http://www.lena-andonova.com

Philippe Leroux 

http://www.lerouxcomposition.com

Louis-Philippe Bonin

Formé par Jean-François Guay à l’Université de Montréal et passionné par le répertoire de son instrument, il se perfectionne principalement auprès de Timothy McAllister (University of Michigan) ainsi que les grands solistes européens (Claude Delangle, Arno Bornkamp, Christian Wirth...). Il participe à de nombreux évènements prestigieux tels que le Congrès mondial du saxophone (Écosse, France), le Jean-Marie Londeix International Saxophone Competition (Bangkok,Thailande), l’Université Européenne du Saxophone (France) ainsi que le Arosa Saxophone Course (Suisse).

Il a été invité à titre de soliste entre autres avec l’Orchestre philarmonique de la Moldavie, l’Orchestre à Vent Non Identifié (OVNI) et la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), avec qui il est invité à se produire en tournée dans le cadre du spectacle jeune public « Les Fonoformies ». Le plus récent concert de l’Ensemble SaxoLogie, un quatuor de saxophones qu’il a fondé en 2012, a été coproduit par la SMCQ et la Chapelle historique du Bon-Pasteur dans le cadre de la série Hommage à John Rea.

Il est régulièrement demandé comme jury ainsi que pour donner des classes de maître et des cliniques pour de nombreuses organisations et institutions comme le Conservatoire de musique et d’art dramatique de Québec, la Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec (FHOSQ), le MusicFest Quebec et l’Université de Montréal.

Actuellement, Louis-Philippe est professeur de saxophone au Cégep de Saint-Laurent et le Camp Musical du Lac-Saint-Jean. Il est également directeur artistique de l’Ensemble SaxoLogie et artiste clinicien pour les saxophones YAMAHA ainsi que les anches LÉGÈRE.


http://en.lpbonin.com

tigouliprod@gmail.com               |       +1 514 569 9620 / Canada             |            +33 06 71 84 93 10 / Europe